HALF THE SKY


 

CARAVANSERAIL, ISTANBUL

 

In her photographic work, Floriane highlights women who carry the World. In a environment sometimes harsh, this serie put forward women who give a new dimension and humanity to space. Between tradition and modernity, in megacities or more remote areas where the photographer has been between 2010 and 2013, each of these individuals work to get out of themselves, sometimes in a perceptibly solitude. Each in her own way they try to assert their identities, enroll in their natural and social environment and exist for themselves and in the eyes of others.

The “Half the Sky” series is supported by the Mécénat de L’Oréal.

Lambda print on Kodak Metal, 22×30 in. / 45×60 in. Edition of 5 / size

 

Par son travail photographique, Floriane met en lumière des femmes qui portent le monde. Dans un environnement aux contours parfois durs et cassants, ces photographies montrent des femmes qui arrondissent l’espace et l’humanisent. Entre tradition et modernité, dans des mégalopoles ou des zones plus retirées où la photographe s’est rendue entre 2010 et 2013, chacune de ces femmes oeuvre pour sortir d’elle-même, parfois d’une solitude profonde perceptible dans certaines images. Chacune tente à sa manière d’affirmer son identité, de s’inscrire dans son environnement naturel et social et d’exister pour elle-même et dans le regard des autres.


La série « Half the sky » est soutenue par le Mécénat L’Oréal.

Tirage Lambda sur papier Kodak Métal, 60×80 cm / 120×150 cm. Edition de 5 exemplaires / taille

 
 

CARPET, ISTANBUL

 
FlorianeDelassee_HalfTheSky_04.jpg
 

LA MARIÉE & SON PRINCE CACHÉ, NAMIBIA

 

SHOPRITE, NAMIBIA

 

HANAMI, TOKYO

 

FORCED MARRIAGE, VANARASSI

 

FOG GIRL, INDONESIA

 

THE PROPOSAL, INDONESIA

 

L’ARBRE FOUDROYÉ, RWANDA

The sky is heavy on N'goma. The genocide of 1994 is still in the consciences. How many women have lost father, husband, brothers and children? At the end of the war, there were only 30% of men in Rwanda. This photograph is a tribute to all these survivors and those who today still resist, act of memory and actively participate in the recovery of the country.

Le ciel est lourd sur N’goma. Le génocide de 1994 est proche dans les consciences. Combien de femmes ont perdu père, mari, frères et enfants ? A la fin de la guerre, il n’y avait plus que 30 % d’hommes au Rwanda. Cette photographie est un hommage à toutes ces survivantes et à celles qui aujourd’hui encore résistent, font acte de mémoire et participent activement au redressement du pays.